Clean'fluence
L'influence éthique
1.png

Méthodologie


Chaque dossier de candidature fait l’objet d’un processus rigoureux.


Candidature

Tout influenceur peut se porter candidat au processus de labellisation. Il complète pour commencer le formulaire de candidature dans lequel il s’engage à :

  • respecter l'ensemble du processus et des procédures du dispositif de labellisation ;

  • fournir les documents écrits et les renseignements demandés nécessaires à l’étude de sa demande ;

  • fournir, avant le début de la mission d'audit, les éléments demandés pour l’audit ;

  • coopérer pleinement avec l’auditeur lors de la mission d'audit ;

  • en 2019 le processus de labellisation est gratuit pour les influenceurs.

Nous examinons la déclaration de candidature et sa recevabilité (documents et informations transmises lors de la demande). Nous nous référons pour cela aux critères de recevabilité au processus de labellisation (page Label) et nous informons l’influenceur de la recevabilité de sa candidature.


Préparation

Nous communiquons les dates de l’audit et le nom de l’auditeur deux semaines après le dépôt de candidature. Ces dates sont déterminées en fonction des périodes proposées par l’influenceur et du planning disponible. L’influenceur se rendra disponible durant l’audit pour répondre aux questions qui pourraient lui être posées.


Mission d'audit

La mission d’audit est conduite par l’auditeur.  Les domaines suivants sont étudiés :

  • rédactionnel ;

  • visuel ;

  • transparence auprès des lecteurs ;

  • respect des recommandations de l’ARPP ;

  • gestion des cookies et mentions légales ;

  • qualité des échanges avec la communauté ;

  • niveau d’engagement sur les différents réseaux sociaux.

Une communication d’ouverture permet d’officialiser le début de l’audit et permet d’établir un climat de confiance et d’échanger en toute transparence sur les sujets traités durant l’audit.

Des échanges peuvent avoir lieu à la demande de l’influenceur ou de l’auditeur pour aborder tous les points traités durant l’audit.


Rapport d'audit

La rédaction du rapport d’audit est conditionnée par une procédure décrite dans le manuel d’audit qui vise à obtenir un résultat objectif et harmonisé. L’auditeur utilise ce manuel d’audit et y rédige un commentaire pour chaque indicateur.

À partir de chaque commentaire, l’auditeur détermine un résultat pour chaque indicateur. L’auditeur rédige un commentaire général pour chaque domaine en suivant la classification suivante : points forts, pistes de progrès, points à améliorer, points à corriger. Il vérifie la cohérence entre les commentaires pour chaque indicateur, les résultats et le contenu du commentaire général et reporte tous ces éléments dans la grille de rapport d'audit. L’auditeurs transmet son rapport d’audit et une recommandation à l’intention de la commission de labellisation. En préparation de cette commission, une vérification est effectuée pour valider que les documents transmis sont complets et en concordance avec la procédure.


Décision de la commission

La commission de labellisation examine le rapport d’audit et la recommandation des auditeurs et prend une décision quant à l’attribution ou non du label à l’influenceur, en tenant compte de la recommandation de l’auditeur.

Lorsque la commission de labellisation décide de ne pas attribuer le label à l’influenceur, celui-ci peut à nouveau présenter sa candidature lors d’un nouveau cycle de labellisation.

La décision de la commission de labellisation est communiquée à l’influenceur ainsi que le rapport d’audit et les outils de communication.


Renouvellement

Le processus de renouvellement commence à la demande de l’influenceur deux mois avant l’échéance de la labellisation initialement accordée. Il se déroule selon les mêmes modalités.


Retrait du label

Un influenceur peut se voir retirer le label clean’fluence  dans les cas de manquements liés à ce label :

  • non-respect des recommandations de l’ARPP ;

  • non respect des règles de communauté des réseaux sociaux ;

  • fourniture de renseignements falsifiés dans le formulaire de candidature et dans les documents joints, les documents attendus et fournis lors de la mission d’audit sur site, les entretiens entre les personnels et les auditeurs, et dans tout autre document fourni à l’opérateur du dispositif ou à la commission pour le renouvellement du label ;

  • communication d’informations permettant de croire que des informations autres que celles comprises dans le périmètre de labellisation bénéficient elles aussi du label ;

  • transmission à un tiers des documents confidentiels des outils d’audit du label ;

  • dénigrement avéré du dispositif de labellisation : documents utilisés, processus et procédures utilisés, entités impliquées.

Lorsque la commission de labellisation a prononcé le retrait du label, l’influenceur peut à nouveau présenter sa candidature à l’issue d’un délai de 2 ans.


 
1.png
 

*cleanfluence est une marque déposée à l’INPI, son utilisation est soumise aux règles de la propriété intellectuelle

Mentions légales